Les oiseaux du Zwin

Chaque année, des milliers d’oiseaux font escale au Zwin pour incuber, hiverner ou chercher de la nourriture.

Le Zwin Parc Nature accueille un va-et-vient permanent d’oiseaux. Au printemps, ils reviennent en grand nombre de leur lieu d’hivernage dans le sud lointain pour retrouver les zones d’incubation dans le nord, puis ils font le voyage inverse en automne.

De nombreuses espèces suivent les côtes et utilisent les embouchures et d’autres espaces naturels pour se reposer ou chercher de la nourriture, à l’instar des avions qui font escale dans un aéroport pour faire le plein de kérosène lors d’un vol long-courrier. Pour beaucoup d’oiseaux migrateurs qui suivent la côte, le Zwin est une étape importante dans leur long voyage. Le Zwin est un aéroport, mais celui des oiseaux, c’est « l’aéroport international pour oiseaux » !

Lorsque vous vous trouvez dans le Zwin, vous avez beaucoup de chances de voir des cormorans, des cigognes blanches, des courlis cendrés, des huîtriers pies, des chevaliers gambettes, des oies cendrées, des aigrettes garzettes, des mouettes rieuses et des faucons crécerelles.
D’autres oiseaux comme l’alouette des champs, l’avocette élégante et le tadorne de Belon sont aussi observables souvent mais sont absents durant certaines périodes de l’année.

Un tadorne de Belon mâle (à l’arrière à gauche) se promène avec une femelle

Des oies rieuses en vol. Les rayures sur le ventre et le blanc à la base du bec sont caractéristiques des oiseaux adultes

Une cigogne blanche en vol montre les longues et larges ailes qui lui permettent de planer

L’avocette élégante se reconnaît à son bec fin, noir et retroussé vers le haut et ses longues pattes gris-bleu

Des spatules blanches font leur toilette matinale

Barge à queue noire

Une sterne pierregarin tenant sa proie

L' huîtrier pie pêche des mollusques dans la vase profonde et les ouvrent avec leur bec puissant

Le grand cormoran a un long bec qui se termine en crochet